Tél. 03 57 96 00 01
Pôle industriel Toul Europe - zone B
25, rue Marie Marvingt - 54200 Toul
Amiante And co

Amiante : poche de gel ou aspiration à la source ?

poche de gel amiante

Dans un chantier où se trouvent des matériaux amiantés, il est toujours délicat pour un chef d’entreprise de choisir le matériel adapté à la situation. Il doit trouver le juste équilibre entre la protection maximale des salariés et de l’environnement, et le coût des systèmes de protection (en temps et en argent).

Amiante & co les accompagne dans leurs problématiques pour leur fournir le matériel et la formation adaptés.

Par exemple : vous devez effectuer un perçage dans un mur contenant des matériaux amiantés. Mettez-vous en place un système d’aspiration à la source des poussières d’amiante ou utilisez-vous des poches de gel ?

Réduction optimale du taux d’empoussiérage

Beaucoup d’opérateurs du BTP sont exposés à des particules amiantées pendant les travaux de maintenance, d’entretien et d’installation d’équipements. Depuis que l’on a découvert la dangerosité de l’amiante, des mesures de sécurité ont été mises en place pour protéger les ouvriers du BTP et de la maintenance. Parmi celles-ci, on trouve des outils tels que l’aspiration à la source et les poches de gel. Comment choisir ?

Les poches de gel captent les particules amiantées qui se trouvent dans le mur ou le matériau que l’opérateur souhaite percer. Piégées dans le gel, les poussières ne sont pas libérées dans l’air ambiant. Le matériel d’aspiration à la source, comme son nom l’indique, permet d’aspirer les poussières dès qu’elles sont émises.

Quand et comme utiliser les poches de gel ?

Les poches de gel sont utilisées pour tout type de travaux dans des bâtiments amiantés. Elles sont utiles lorsque les opérateurs sont appelés à intervenir sur un bâtiment datant d’avant 1997, date d’interdiction de l’utilisation de matériaux amiantés dans la construction. Elles sont surtout utilisées dans la rénovation et la maintenance car elles permettent de sécuriser une zone très petite : la zone de perçage.

Au départ, le gel est le même que le gel médical utilisé pour effectuer des échographies. Il a été légèrement modifié pour retenir plus efficacement encore les particules d’amiante (piégeage à la source).

Un opérateur qui se situe sur un chantier où se trouvent des particules amiantées doit avoir avec lui son stock de poches de gel prêtes à l’emploi. Il doit s’assurer que la surface sur laquelle il souhaite travailler est assez homogène et propre, n’est pas trop grasse ou glissante. Suivant l’inclinaison de cette surface, il devra être attentif à son application. A noter que les poches de gel se déclinent pour plusieurs usages : perçage des surfaces irrégulières (béton, peinture projetée…) ou des surfaces rugueuses (crépis…), petits diamètres de perçage ou gros diamètres, etc….

La poche se compose d’un collecteur, chargé de retenir les fibres amiantées et d’un orifice de perçage sur lequel l’opérateur doit placer son foret. Lors du perçage, à vitesse lente, le gel est en mesure d’absorber les fibres amiantées qui se situent à l’intérieur du matériau et de les retenir de manière à ce qu’elles ne circulent pas dans l’air ; mieux encore, l’opérateur n’est pas gêné pendant son intervention puisque la poche est transparente et ne l’empêche pas de voir exactement ce qu’il fait.

Une fois la poche utilisée (usage unique), l’autocollant « contient de l’amiante » (fourni avec la poche) doit être collée dessus. Il faut veiller à la mettre avec les déchets amiantés du chantier. Elle suivra le processus habituel de traitement.

Le coût des poches de gel est-il avantageux ?

Une étude de la Commission d’évaluation des innovations techniques dans le domaine de la détection et du traitement de l’amiante dans le bâtiment (Cevalia) a comparé le coût économique des poches de gel par rapport aux opérations de perçage sous confinement. Cevalia conclut à « un avantage économique » : le coût unitaire est important et il faut former les utilisateurs, mais la mise en place du matériel nécessaire au perçage sous confinement reste coûteuse pour les petits chantiers (coûts des EPI, MPC, aspirateur et temps de mise en œuvre et de déconfinement).

Amiante & Co vous aide à comparer les 2 solutions par rapport à votre chantier. Contactez-nous.